Israël menace un journaliste pour des photos compromettantes : des soldats de Tsahal avec des terroristes d’al-Nosra !

Israël a menacé un correspondant de Press TV en Syrie pour avoir pris des photos du plateau du Golan. Des photos sur lesquelles on peut voir des terroristes liés à al-Qaïda discuter avec des soldats israéliens présents sur ce territoire occupé.

Sur ces photos que le correspondent de Press TV a pu obtenir, on peut voir des terroristes takfiristes du mouvement terroriste al-Nosra à proximité de soldats israéliens qui discutent avec eux dans le Golan.

Ces photos prouvent encore une fois que Tel Aviv soutient les terroristes liés à al-Qaïda, tout particulièrement le front al-Nosra, qui provoquent le chaos en Syrie depuis des années.

Il a déjà été prouvé qu’Israël fournit des soins médicaux, des renseignements et du soutien militaire aux terroristes qui combattent pour faire tomber le gouvernement du président Bachar al-Assad en Syrie. Plusieurs chefs terroristes, blessés par des attaques du gouvernement syrien contre le terrorisme, ont été soignés dans les territoires occupés du Golan.

israel al nosra 2

La coopération a pour but de briser la résistance

L’étroite coopération de l’armée israélienne avec les terroristes a également permis au régime sioniste de bombarder un convoi appartenant au mouvement de résistance libanais Hezbollah, le 18 janvier dernier.

Six membres du Hezbollah, dont Jihad Mughniyeh, et un général de l’IRGC (Corps de Garde de la Révolution Islamique d’Iran), le général Mohammad Alli Allahdadi, ont perdu la vie lors de cette frappe aérienne menée par Israël dans la partie syrienne du plateau du Golan. Jihad était le fils d’un commandant du Hezbollah, Imad Mughniyeh, assassiné lors d’un attentat commis par Israël en 2008.

Le Hezbollah avait ainsi annoncé que cette attaque avait été menée coordonnée par Tel Aviv et les terroristes d’al-Nosra.

« L’attaque commise montre le niveau de coopération entre les takfiristes et Israël », avait déclaré Sheikh Naim Qassem, chef adjoint du Hezbollah, lors d’une cérémonie sept jours après l’attaque israélienne à Kuneitra, une zone proche de la frontière entre Israël et la Syrie.

Fin 2014, un rapport des Nations Unies avait confirmé des contacts entre des terroristes en Syrie et l’armée israélienne sur la ligne de cessez-le-feu du Golan, tout particulièrement durant les violents affrontements entre les troupes syriennes et les terroristes.

Ce rapport avait également mis en évidence que les terroristes avaient emmené leurs camarades blessés dans la partie du Golan occupée par Israël afin qu’ils y soient soignés.

Les Nations Unies ont par ailleurs confirmé la livraison de colis par l’armée israélienne aux terroristes situés sur la partie syrienne de la ligne de cessez-le-feu.

Traduction : Fabio Coelho pour Quenel+


Pour rappel :

Publicités