Économie : Deux analystes, un Russe, un Américain, une même conclusion : REFUSONS !

Réapprenons vite, très vite, à dire NON ! Tel est le message qui conclut les articles que je vous propose aujourd’hui. Il sont l’un et l’autre un peu longs pour être publiés chacun dans leur intégralité, mais leur analyse converge. Chacun, de son point de vue, démonte le système dans lequel nous sommes englués et leurs conclusions se rejoignent. La machine à broyer la démocratie pour installer une mondialisation est déjà en marche et ceux qui la mettent en place ne reculerons devant rien.

Réagissons avant qu’il ne soit trop tard.

Je vous conseille de prendre un peu de temps pour les lire chacun dans leur intégralité lorsque vous aurez quelques minutes à vous. Je vous en livre les derniers paragraphes

Les États-Unis et l’UE vont s’effondrer…

Par Brandon Smith :

Photo So Far Yet So Close par Emilis Baltrusaitis on 500px

…/…

Nous ne pouvons pas oublier que la crise est en soi une distraction. Quelle que soit la douleur que nous devrons ressentir demain, ou le lendemain, ou la prochaine décennie, il faudra rappeler qui était à l’origine de tout cela : les banques internationales et leurs homologues politiques mondialistes. Peu importe ce qui arrive, il faudra ne jamais être prêts à accepter un système centralisé. Peu importe la façon raisonnable ou rationnelle que cela pourrait prendre dans la terreur de l’incertitude financière, il ne faut jamais donner ce qu’elle veut à la bête. Il faut refuser de se conformer à la dialectique. C’est la seule chance que nous avons de laisser revenir la vraie prospérité. Une fois que nous aurons traversé la ligne rouge dans le domaine de l’interdépendance dans un monde entièrement institutionnalisé, nous ne connaîtrons jamais plus la prospérité ou de la liberté.
Par Brandon Smith – Le 24 Juin 2015
Source : alt-market Traduit par Hervé, relu par Diane et jj pour le Saker Francophone

Le Trou Noir Financier – Origine et destinée

Par Dimitri Orlov

…/…

Ça va être intéressant à regarder. Si le trou noir ne réussit pas à sucer la Grèce, alors quel pays sera le prochain? L’Italie, l’Espagne ou le Portugal? Et, comme ce processus continue, à quel moment y aura-t-il assez de gens pour dire que ça suffit? Parce que quand ils le feront, le trou noir va se ratatiner. Ce n’est pas un vrai trou noir qui est constitué de matière si dense que son champ gravitationnel piège même la lumière. C’est un faux trou noir, composé de la cupidité combinée de tout le monde. Il est basé sur la cupidité et la peur tout autour de lui, et il se maintient en se nourrissant de la peur. S’il peut continuer à sucer les personnes, les familles et des pays entiers, il peut garder l’avidité de son noyau vivant, mais s’il ne le peut pas, alors l’avidité va se changer en peur, et le trou noir va imploser et mourir. Et je souhaite que quand il mourra toutes ses marionnettes avec leurs lésions cérébrales se réveillent, réalisent à quel point elles se sont trompées, et aillent chercher quelque chose d’utile à faire, comme élever des moutons, cultiver des légumes, ramasser des palourdes …

Dmitri Orlov

Traduit par Hervé, relu par jj pour le SakerFrancophone

Note du Saker Francophone

Pour lire une analyse approfondie de ce texte : Le “Trou Noir” de Dimitri Orlov par Philippe Grasset

http://lesakerfrancophone.net/le-trou-noir-financierorigine-et-destinee/

Publicités