Les plantes qui nous soignent : les anti-inflammatoires naturels

Bien que très utile, cette liste n’est pas exhaustive, elle ne présente que les plantes les plus connues pour leurs vertus anti-inflammatoires, mais il y en a d’autres. Renseignez-vous auprès d’un herboriste ou d’un naturopathe qui saura vous guidez en fonction de l’organe ou du problème en question et de la réponse spécifique à donner.

1. L’aloe vera, pour les inflammations légères

aloe-vera-plante-verte-medecine-miracle-01

Si vous ne supportez pas les traitements à la cortisone, l’aloe vera est le plus conseillé. Pour ceci, il vous faut appliquer un gel à l’aloe vera sur la lésion et masser. Il sera nécessaire de le faire plusieurs fois par jour jusqu’à soulagement. Si des plaques et des démangeaisons apparaissent, consultez immédiatement un médecin.

A lire aussi : L’aloe vera, médecine miracle

2. Le curcuma, une plante utilisée en phytothérapie

anti-inflammatoire-curcuma-épice-gingembre-2

Utilisé en phytothérapie comme anti-inflammatoire, le curcuma, grâce à la curcumine et au rhizome, soigne les inflammations intestinales.

On peut trouver le curcuma sous forme de poudre à mettre dans les soupes ou bien encore en gélules à utiliser comme n’importe quel autre complément alimentaire. Sinon, vous pouvez aussi le trouver en frais (il ressemble au gingembre).

A lire aussi : Le curcuma, épice de longue vie : une réputation justifiée ?

3. Le souci, une fleur médicinale

marigold-souci-calendula-officinalis-anti-inflammatoire-fleur

Les propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes du calendula officinalis protégeraient aussi la peau contre les radiations solaires et permet ainsi de prévenir la dermite (une inflammation de la peau). Des crèmes à base de souci et de romarin peuvent lutter contre les inflammations.

A lire aussi : Le saviez-vous ? On peut manger plus de 250 fleurs

4. Le noni, un anti-inflammatoire venu de Polynésie

noni-fruit-fleur-anti-inflammatoire-naturel

Utilisé par la médecine traditionnelle polynésienne comme anti-inflammatoire, le noni permet une cicatrisation plus rapide, une atténuation de la douleur et une réduction des oedèmes par son effet anti-inflammatoire.

On peut le trouver en jus de fruits ou en gélules. Il est néanmoins déconseillé aux femmes enceintes et aux femmes qui allaitent.

A lire aussi : Le noni, stimulant immunitaire naturel

5. L’échinacée renforce le système immunitaire

echinacea-échinacée-fleur-anti-inflammatoire

L’echinacée renforce fortement le système immunitaire et augmente la capacité des globules blancs à détruire les intrus dans l’organisme.

L’échinacée (echinacea) est le meilleur remède contre les inflammations respiratoires. Il est à boire en infusion. Pour ceci, mettez à infuser 1 gramme de racines dans une tasse d’eau bouillante pendant une dizaine de minutes et buvez une à deux tasses par jour.

6. Le harpon végétal ou « griffe du diable »

griffe-du-diable-harpon-fleur-anti-inflammatoire

Le harpon végétal a ces particularités d’assouplir le muscle et d’avoir des propriétés apaisantes. Il est conseillé en cas de mal de dos. Il est possible d’en trouver en gélules en parapharmacie.

A lire aussi : Les astuces naturelles pour soigner le mal de dos

7. Le roucou, un remède traditionnel pour guérir les inflammations

roucou-plante-anti-inflammatoire-naturel

Le roucou est un arbuste originaire d’Amérique du Sud encore assez méconnu en Europe. L’huile de roucou est utilisé comme un remède traditionnel en tant qu’anti-inflammatoire, il permet donc de soigner les fièvres, les hépatites ou bien encore les problèmes de peau.

Sous forme de décoction, il permet aussi de lutter contre les inflammations de la gorge et les angines bénignes.

A lire aussi : L’huile de roucou, l’inconnue aux vertus multiples

8. La douceur des eaux florales

nénuphar-eaux-florales-anti-inflammatoire-naturel-huile-essentielle

Moins puissantes que les huiles essentielles, les eaux florales sont aussi plus douces et moins susceptibles d’avoir des effets secondaires. En plus d’avoir des effets anti-inflammatoire, elles ont aussi des vertus purifiantes, clarifiantes, antiseptiques et régénératrices.

A lire aussi :

9. Les bienfaits de la camomille romaine

camomille-fleur-champs-pétales-bouton-tige-6

Depuis le XVIème siècle, on utilise la camomille contre les inflammations intestinales. Elle sert néanmoins aussi à lutter contre les inflammations de la peau, des yeux et des nerfs.

Pour qu’elle ait des effets, mettez environ une dizaine de têtes de camomille à infuser pendant 10 minutes dans de l’eau bouillante. Buvez entre 5 et 10 tasses par jour selon la douleur.

A lire aussi : Les bienfaits de la camomille

10. L’huile essentielle de tanaisie et ses vertus anti-inflammatoires

huile-essentielle-tanaisie-anti-inflammatoire-naturel-camomille-bleue

Appelée aussi camomille bleue, cette plante qui nous vient du Maroc, s’est installée aujourd’hui un peu partout en Europe. L’huile essentielle de tanaisie est indiquée contre les inflammations de la peau, l’arthrite, les rhumatismes, les tendinites, les névrites et les sciatiques.

A lire aussi : L’huile essentielle de tanaisie, des vertus insoupçonnées

Article réalisé pour Consoble par Elodie :

http://www.consoglobe.com/anti-inflammatoires-naturels-cg

AJOUTER A CETTE LISTE LA TRÈS EFFICACE GAULTHERIE COUCHÉE :

On utilise l’huile essentielle, très parfumée, de gaulthérie couchée pour soigner les maux de dos, les tendinites, l’arthrose, les rhumatismes
ou les contractures musculaires comme le lumbago.

http://lesbrindherbes.org/2014/11/30/cest-le-moment-de-planter-la-gaultherie-couchee/

Publicités