L’esprit du mal, par Lotfi Hadjiat

netanyahou-bennett-sheked2

Le XXème siècle n’a eu de cesse d’enterrer la croyance en l’existence de Dieu. Le XXIème siècle n’a et n’aura de cesse d’enterrer au sein des masses la croyance en l’existence de Satan, l’esprit du mal, existence de plus en plus manifeste aujourd’hui. Manifeste en Israël par exemple, où l’extrême-droite de l’extrême-droite est montée au pouvoir au sein du gouvernement Netanyahu, recevant les félicitations de l’Union européenne par la voix de la haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères, Federica Mogherini !! Cette même UE qui condamne pourtant à longueur de journée l’extrême-droite.

Naftali Bennett est désormais ministre de l’éducation nationale dans le gouvernement Netanyahu (lequel Naftali déclarait il y a peu que tuer un Arabe ne lui posait pas de problème !), et Ayelet Shaked devient la nouvelle ministre de la justice (elle qui préconisait récemment de tuer toutes les mères de martyrs palestiniens comme solution à la résistance palestinienne ! La solution finale…). Les félicitations, je vous dis ! Et dire que tous ces possédés de Charlie traitent Poutine de nouvel Hitler… Mais quand bien même. Hitler était un saint homme à côté de Ayelet Shaked ; rappelons que Hitler sauva la vie d’un Juif, Ernst Moritz Hess, en août 1940. La nomination euro-félicitée de Ayelet Shaked comme ministre de la justice est la preuve évidente de l’action décisive des forces du mal, de l’esprit du mal.

La seule façon de lutter contre l’impact gigantesque de l’esprit du mal, de Satan (que le très influent judéo-sioniste Bernard-Henri Lévy trouve « clairvoyant » et « intelligent »), la seule dissidence s’il y en a une aujourd’hui consiste naturellement à promouvoir l’esprit du bien, le salut spirituel, avant toutes choses. En faisant passer ce dernier avant le salut matériel ou politique. Faire passer son salut matériel ou politique avant son salut spirituel, c’est déjà être converti au judéo-sionisme. Les judéo-sionistes ne reconnaîtront en effet leur messie que s’il leur apporte d’abord le salut matériel et politique. Combattre le judéo-sionisme, qu’incarne si bien Ayelet Shaked, c’est mener un combat moral et spirituel avant le combat politique ou matériel. Les dissidents qui font passer celui-ci avant celui-là sont déjà convertis au judéo-sionisme. Rappelons que Saladin et Saint-Louis faisaient passer le salut spirituel avant le salut politique, précisons encore qu’il n’y a pas eu de famine en France sous le règne de Saint-Louis, et seulement sous son règne.

Il n’y a de dissidence aujourd’hui que la dissidence morale, spirituelle, celle qui mène au chemin mystique. En ces temps très sombres de matérialisme paroxystique, où la concurrence haineuse s’est imposée comme le seul lien social dans les sociétés modernes, parler mystique peut paraître incongru, voire indécent. Ou carrément honteux, à l’heure des bombardements à l’uranium appauvri et au phosphore blanc. Sur les enfants palestiniens, par l’armée israélienne, l’armée la plus morale du monde, selon Netanyahu ! Il arrive pourtant qu’en pleine guerre, aient lieu des événements mystiques. En 1917, par exemple, au cours de la première guerre mondiale, des anges se manifestèrent à Fatima, au Portugal ; une église y fut construite et devint un haut lieu de pèlerinage.

Il se pourrait fort bien que des événements mystiques adviennent prochainement. J’ai relevé ceci parmi les signes majeurs de la fin du monde dans l’eschatologie musulmane, d’après Muslim : « … un Feu sortira du Yémen qui chassera les hommes vers leur lieu de rassemblement… ». Ce « Feu qui sortira du Yemen », ne serait-il pas cette guerre qui se déroule en ce moment-même au Yémen ? Non ?

http://www.lelibrepenseur.org/2015/05/09/lesprit-du-mal-par-lotfi-hadjiat/

Publicités