George Friedman, patron du renseignement américain, découvre ses cartes

1 – L’Europe n’existe pas

2 – Seule une union Allemagne-Russie pourrait nous menacer, ça n’arrivera jamais

3 – L’armée ukrainienne est une armée US, nous donnons nos médailles à leurs soldats méritants

4 – Nous livrons des armes dans tous les pays de l’est européen, même en Ukraine

5 – Notre but est d’installer un cordon sanitaire autour de la Russie

6 – Nous intervenons militairement dans le monde entier, nous dominons les océans et toute la terre

7 – Nous faisons battre nos ennemis entre eux, c’est cynique mais ça marche

8 – Les attaques préventives déstabilisent les ennemis, nous faisons ça dans toutes les guerres

9 – Nous installons des régimes favorables à nos intérêts

Merci George ….

Avec un aplomb et un cynisme rares, le patron du renseignement américain se livre dans cette interview, à un véritable exercice de géopolitique et de géostratégie, dévoilant sans scrupules les convoitises de son pays qu’il désigne, sans gêne aucune, comme étant un empire. Nous apprenons ce que nous savions déjà, à savoir que la hantise des USA, c’est de voir se réaliser une alliance stratégique entre la Russie et l’Allemagne. Il ose même dire qu’à ses yeux l’Europe n’existe pas et que seule l’Allemagne compte. Il explique d’ailleurs calmement que le souci des USA est de créer un « cordon sanitaire » s’étendant de la Mer noire à la Baltique et comprenant les pays russophobes auxquels sera assigné le rôle d’isoler ces deux grandes puissances que sont l’Allemagne et la Russie. Ceci nous permet de mieux saisir l’importance de la question de l’Ukraine. Ainsi, la messe est dite. Au passage, il avoue, enivré par son arrogance, tous les coups bas portés aux pays d’Orient, en les montant les uns contre les autres. Peut-on être plus clair ?

Publicités