7 plantes contre la résistance à l’insuline

7 plantes contre la résistance à l’insuline

L’insuline est une hormone indispensable à l’absorption du glucose à l’intérieur des cellules. On parle de « résistance à l’insuline » lorsque les cellules de l’organisme deviennent moins sensibles à l’action de l’insuline. Du coup, la propagation de cette hormone produit un effet moindre.

En réponse à cela, l’organisme active un mécanisme de défense basé sur la compensation. Il augmente donc le taux d’insuline dans le sang, ce qui génère parfois des cas d’hyperinsulinisme.

Dans un premier temps, cette compensation réussit à maintenir la glycémie à un niveau normal. Mais à un stade avancé, les cellules pancréatiques, dont le rôle est de produire de l’insuline, ne réussissent plus à tenir le rythme. Enfin, en dernier lieu, il arrive d’avoir des cas d’hyperglycémie même à jeun. La résistance à l’insuline peut donc facilement être un symptôme précurseur du diabète, de la prise de poids, d’hypertension, de maladies cardiaques et d’autres risques pour la santé.

Certaines plantes, épices et nourritures peuvent cependant constituer notre première ligne de défense afin de rétablir et de maintenir la sensibilité de nos cellules à l’insuline. En voici quelques exemples :

1. Le curcuma

Une étude datant de 2009 a démontré que la curcumine, le principe actif le plus important du curcuma, était entre 500 et 100 000 fois plus efficace que la metformine, un médicament sous prescription qui active l’absorption du glucose.Dans une autre étude, 240 adultes prédiabétiques ont été séparés en deux groupes. Le premier a été traité avec 250 mg de curcumine par jour et le second avec un placebo. Après 9 mois, aucun membre du premier groupe n’a développé le diabète, tandis que 16,4 % des membres du second groupe l’ont développé.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

2. Le gingembre

Le gingembre abaisse la glycémie à jeun. Au cours d’une étude, 88 patients diabétiques ont été séparés en deux groupes. Chaque jour, le premier groupe recevait un placebo, et le second recevait trois capsules d’un gramme de gingembre en poudre. Après huit semaines, le groupe qui consommait du gingembre a vu son taux de glycémie à jeun baisser de 10,5 %, et sa sensibilité à l’insuline augmenter. L’autre groupe, traité par placebo, a par contre vu sa glycémie à jeun augmenter de 21 % [ndQ+ : la consommation de gingembre peut cependant causer, comme le café, une augmentation de la pression artérielle sur le long terme].

gingembre

3. La cannelle

La cannelle peut réduire le taux de sucre dans le sang. Les résultats d’une étude menée en Californie indiquent que l’utilisation de la cannelle peut aider certains patients touchés par un diabète de type 2 dans leur combat quotidien. Au cours de cette étude, les chercheurs ont analysé 543 patients atteints par cette forme spécifique du diabète, la plus commune. Parmi les patients, certains ont consommé 6 grammes de cannelle sous forme de compléments alimentaires, tous les jours pendant 18 semaines. Le résultat des analyses sanguines a démontré que les patients qui consommaient de la cannelle de manière quotidienne voyaient leur niveau de glucose plasmatique à jeun baisser de façon importante, contrairement aux autres patients qui n’avaient pas consommé de cannelle au cours de la même période.

La cannelle ralentit en partie la vitesse avec laquelle l’estomac se vide après avoir consommé de la nourriture, ce qui a pour effet de ralentir l’augmentation du taux de sucre dans le sang.

Cinnamon in closeup

4. Extrait de feuilles d’olivier

Des chercheurs de l’université d’Auckland ont démontré que l’extrait de feuille d’olivier peut aider les patients qui souffrent de résistance à l’insuline. L’ajout de composés polyphénoliques de feuilles d’olivier pendant douze semaines chez les patients concernés par cette recherche a montré une nette amélioration de la sensibilité à l’insuline et de l’activité des cellules pancréatiques concernées par la production d’insuline. Voici comment préparer un extrait de feuilles d’olivier [ndQ+ : cet article en italien sera traduit dès que possible].

olive

5. Les baies

Les études démontrent que le corps a besoin de moins d’insuline pour rééquilibrer le niveau de sucre après un repas si on consomme des fruits issus de baies. Dans une étude menée en Finlande sur des femmes en bonne santé, les sujets ont été invités à manger du pain blanc de seigle accompagné ou non d’une purée composée de plusieurs types de fruits des bois, comme par exemple des fraises, des framboises ou des myrtilles. L’amidon du pain crée des pics dans le taux de glucose après les repas ; l’ajout des baies réduisait significativement ce pic d’insuline.

fruits-rouges-aliments-sportifs

6. Le cumin noir (ou nigelle cultivée)

Dans une étude menée sur 94 patients diabétiques, des chercheurs ont découvert que l’administration de deux grammes par jour de cumin noir réduisait significativement la glycémie à jeun et la résistance à l’insuline. Des bénéfices qui n’ont pas été obtenus lors de l’administration de doses plus élevées que 3 grammes par jour.

cumin-noir-remede-acne

7. La spiruline

La spiruline a toujours été considérée comme une super-protéine végétale, mais ses bienfaits ne s’arrêtent pas là. Lors d’une étude randomisée menée sur des patients résistants à l’insuline, les chercheurs ont comparé les pouvoirs de la spiruline et du soja sur le contrôle du taux d’insuline. Les patients ont été séparés en deux groupes : le premier groupe a consommé 19 grammes de spiruline par jour, et le second 19 grammes de soja. Après huit semaines, le groupe qui consommait de la spiruline a vu sa sensibilité à l’insuline s’améliorer de 224,7 %, tandis que le second groupe a connu une amélioration de « seulement » 60 %.

SPIRULINE-POUDRE-HAWAI (1)

Traduction : Fabio Coelho pour Quenel+

Publicités