Liberté d’expression : quand reproduire la réalité en dessin devient « antisémite »

Australie : « liberté » d’exprès-Sion.

La publication d’un simple dessin a entraîné la présentation de plates excuses par le rédacteur en chef du Sydney Morning Herald et le retrait du dessin où cela était possible.

Le dessin incriminé qui accompagnait un article sur le « conflit » à Gaza.

Probablement jugé trop réaliste par leur police de la pensée, la caricature, réalisée par Guen Le Lievre, s’inspirait de scènes montrant des habitants de Sderot, installés comme dans leur salon sur les collines, pour admirer les bombardements comme d’autres regardent leur poste de télévision. Mais il a été jugé que de faire figurer une kippa et une étoile de David était inapproprié, car faisant référence à une religion plutôt qu’à une appartenance nationale.

Une des photos d’habitants de Sderot confortablement installées pour admirer le massacre

Ces arguments sont évidemment ridicules puisque le drapeau israélien porte en son centre une grande étoile de David, élément religieux en rapport avec la kippa que portaient des habitants pendant qu’ils admiraient les bombardements. L’hymne « national » israélien ne fait d’ailleurs nullement mention de la « nationalité » israélienne, mais uniquement de l’identité juive :

« Tant qu’au fond du cœur
l’âme juive vibre,
et dirigé vers les confins de l’Orient
un œil sur Sion observe. »

Par ailleurs, les armoiries de l’entité sioniste représentent une menorah, symbole religieux que les extrémistes juifs imposent depuis plusieurs années dans l’espace public à travers le monde.

De plus, Gaza se trouve dans l’État palestinien qui a été remis par l’Angleterre aux représentants sionistes et colonisé par eux. Enfin, l’entité sioniste se veut être un État reconnu, mais ne veut pas reconnaître d’État palestinien, refusant de facto que ça puisse être une guerre entre deux États, la seule motivation étant donc une épuration religieuse, l’occupant juif exterminant à petit feu les habitants non juifs de Palestine.

Il y a quelques semaines, Benyamin Netanyahou annonçait sa volonté de modifier la constitution pourrenforcer le caractère juif de l’entité sioniste.

Le 14 janvier, le Sydney Morning Herald après avoir consacré de nombreux hommages à « Charlie » publiait une tribune dans laquelle l’auteur dénonçait le fait que les Australiens n’avaient pas assez de « cran ».

Que pense Benyamin ‘Charlie’ Netanyahou de cette censure contre un dessinateur ?

François ‘Charlie’ Hollande trouve-t-il que c’est « dans l’esprit du 11 janvier » ?

Source

Sur le sceau de Salomon maintenant (qui était a la base un anneau magique que le roi Salomon  possédait, et qui lui donnait simultanément le pouvoir de commander les Éfrits et les génies (jinn) ou de parler avec les animaux.)

L’ « étoile dite de David » aujourd’hui, bien qu’elle soit liée au peuple Juif dans l’inconscient collectif, n’est pas d’origine Juive et encore moins un symbole positif, une référence à Dieu, celui d’Abraham bien sûr, rattachés au culte Israélite. En vérité, cette étoile est un signe d’idolâtrie et d’apostasie explicitement condamné par les Écritures (mais j’y reviendrais plus tard)

Au XIIe siècle, Menahem ben Duji (David Alroy) qui déclarait être le Messie la portait déjà (bien avant un Sabbataï Tsevi ou un jacob Franck donc)

On raconte aux petits enfants que les six pointes de l’étoile correspondent aux 6 directions que constituent les quatre points cardinaux (Nord, Sud, Est et Ouest), le haut et le bas… Une autre « fable » cite la confection de boucliers renforcés par une armature en forme d’étoile à six branches dans le cadre de la rébellion de Bar Kochba au premier siècle.

Ou encore; le triangle tourné vers le haut symbolise les bonnes actions des Juifs s’élevant vers Dieu activant ainsi en retour, une bonté signifiée par le triangle pointé vers le bas!!!

l’une de ses premières apparitions sur un drapeau remonte à l’année 1357, époque où l’empereur Charles IV accorda ce « privilège » à la commune de Prague. La voie était désormais ouverte.

sceau de Salomon original

star_of_david

étoile dite de david

» C’est le moment d’avoir du discernement : celui qui a de l’intelligence, qu’il interprète le chiffre de la bête, car c’est un chiffre d’homme : et son chiffre est six cent soixante-six  » Apocalypse de Jean

Voila ce qui est écrit ans la Thora maintenant :

» […] Le poids de l’or qui arrivait à Salomon chaque année était de six cent soixante-six talents d’or, (1 Rois 10/14)

» […] Vous avez porté la tente de Moloch Et l’étoile du dieu Remphan, Ces images que vous avez faites pour les adorer! Aussi vous transporterai-je au-delà de Babylone. (Actes 7:43)

etoile_remphan_moloch

Moloch Et l’étoile du dieu Remphan

satan_hexagone

» […] Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce; Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, J’oublierai aussi tes enfants. (Osée 4/6)

» […] Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent « . (Exo. 20/4)

» […] Ils abandonnèrent tous les commandements de l’Éternel, leur Dieu, ils se firent deux veaux en fonte, ils fabriquèrent des idoles d’Astarté (devenue fille de ), ils se prosternèrent devant toute l’armée des cieux, et ils servirent Baal. (2 Rois 17/16)

 » Salomon alla après Astarté, divinité des Sidoniens, et après Milcom, l’abomination des Ammonites.
et Salomon fit ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, et il ne suivit point pleinement l’Éternel, comme David, son père. (1 Rois 11/5-6)

» […] Le roi souilla les hauts lieux qui étaient en face de Jérusalem, sur la droite de la montagne de perdition, et que Salomon, roi d’Israël, avait bâtis à Astarté, l’abomination des Sidoniens, à Kemosch, l’abomination de Moab, et à Milcom, l’abomination des fils d’Ammon. (2 Rois 23/13)

» […] Emportez donc la tente de votre roi, Le piédestal de vos idoles, L’étoile de votre Dieu Que vous vous êtes fabriqué! (Amos 5/26)

Difficile de faire plus explicite non ? Et même des tonnes de Talmud déversés et produits n’effaceront jamais la parole de Dieu dictée à Moise (Genèse, l’Exode, le Lévitique, les Nombres, le Deutéronome)http://rcg.org/fr/questions/p110-fr.html  ainsi que la parole des prophètes du judaïsme authentique présents eux aussi dans les Ecritures .

L’une des pires fraudes du 20e siècle qui ait pu être perpétrée est donc d’avoir fait croire au peuple Juif que les kabalystes / Sionistes talmudiques (ayant récupérer ce symbole) étaient leurs protecteurs et sauveurs providentiels, les garants de leur sécurité alors qu’ils sont les artisans machiavéliques de leurs diverses infortunes que ce soit en terre d’Israël ou dans le monde entier. En attisant les haines et l’antisémitisme parmi les nations, en donnant un maximum de publicité à leurs malheurs, ils maintiennent la communauté Juive dans un état de peur continuel

Ouroboros Sceau de la société Théosophique

Sceau de la société Théosophique

Sceau de la société Théosophique

Sceau de la société Théosophique

« Aucune religion ne peut être supérieure à la vérité«

le logo des théosophes d’inspiration Satanique et « révélé » par Helena Petrovna Blavatsky, une occultiste de référence (auteur entre autres d’un ouvrage « Isis dévoilée ») associait de la même manière la svastika à l’étoile de David. Hitler s’en inspira et on connaît la suite… On note le serpent Ouroboros qui se mort la queue et l’enchevêtrement des deux triangles équilatéraux qui forment le « sceau » de Salomon.
Publicités