2 secrets concernant la venue du Mahdi


L’annonce de la mort du roi Abdallah d’Arabie Saoudite a été ressentie par certains musulmans comme un signe précurseur de la fin des temps. En cause tout d’abord, le contexte actuel qui valide certaines paroles du prophète (hadiths) d’ordre eschatologique.

Ces hadiths sont autant de pièces de puzzle qu’il faut recouper avec les versets du Coran et  remettre dans le bon ordre pour avoir la vision d’ensemble de ce que sera la fin du monde selon l’islam.
Il est dit qu’ « il y a des signes pour ceux qui raisonnent « . Il s’agit donc de faire appel avant tout à ses capacités déductives, à la logique et par voie de recoupements successifs accomplir une extrapolation.

Grâce à cette méthodologie, nous serons à même de révéler ce qui est occulté à la vue du plus grand nombre et de lever le voile sur certains mystères. Aujourd’hui, pas moins de 2 secrets seront révélés concernant la fin des temps en Islam mais avant de poursuivre plus avant un petit récapitulatif concernant l’Apocalypse islamique s’impose.

Les signes mineurs sont déjà là

Les signes de la fin des temps en Islam se classent en 2 catégories, les signes mineurs et les signes majeurs qui annoncent que l’Heure est imminente, le dernier d’entre eux étant le lever du soleil à l’Ouest, ce qui pour les gens intelligents se traduit par l’inversion du sens de rotation terrestre. Par déduction, les savants (oulémas) peuvent deviner que cet évènement ne peut que s’accompagner d’un cortège de cataclysmes d’une ampleur inouïe.

Il faut dire que le contexte de l’époque actuel est assez inquiétant. Plusieurs des signes mineurs sont bel et bien déjà présents. Les gens se déplacent sur des selles qui n’ont pas de chameaux (les motos et les mobylettes), les femmes sont habillées tout en étant déshabillées, les pauvres se construisent des maisons hautes de plusieurs étages et entre autres choses, les gens peuvent voir à des distances considérables (la TV).

Tout ceci a été prédit par le prophète Muhammad et pendant des siècles les musulmans ont cru qu’il s’agissait de merveilleuses fantasmagories jusqu’à ce qu’ils soient confrontés aux réalités du monde moderne.

D’ailleurs on pourrait dire la même chose des prophéties des indiens hopis. Celles ci annonçaient que la grande purification du monde serait précédée de miracles tels des serpents de fer qui sillonnent la Terre (les rails de chemin de fer), des fils de métal dans le ciel (le télégraphe et les lignes à haute tension),des toiles d’araignées qui sillonneront le ciel (les traînées de condensation des avions) et ainsi de suite…

Dans les 2 cas, c’est seulement après que le signe se soit réalisé que l’on peut on comprendre la signification réelle.

Pour les musulmans, les choses sont cependant légèrement différentes puisqu’ils ont à leur disposition des milliers de hadiths concernant la fin des temps et lors de son dernier sermon, le prophète a même récapitulé tous les évènements historiques entre le temps de la révélation et celui de la fin.

Le problème c’est qu’en dépit de cette masse d’information, il n’y a plus d’érudits ni de savants capables de raisonner à partir de ce matériel et alerter les gens. Le pire c’est que même cette disparition des érudits (oulémas) a été prophétisée etselon l’eschatologie islamique, elle constitue en elle même un des signes de la fin des temps .

C’est pour remédier à cet état de fait que l’on va tacher ici de poser quelques jalons qui vont éclairer ce qui demeure obstinément obscur pour la quasi-totalité des hommes.

Les printemps arabes constituent un signe

On a vu que quelques signes mineurs étaient déjà présents depuis plusieurs décennies. En 2011, à l’occasion des révolte arabes, s’est produit un nouveau signe annonciateur, celui de la fin de l’ère des tyrans.
Celle ci a été annoncée dans le dernier sermon du prophète dont voici un des témoignages :

« La prophétie restera parmi vous autant qu’Allah le souhaitera, puis Allah y mettra un terme quand Il voudra. Il y aura alors un Califat suivant la voie prophétique, qui vous gouvernera autant qu’Allah le souhaitera, puis Allah y mettra un terme quand Il voudra.

Puis viendra une royauté injuste (et dynastique) qui vous gouvernera autant qu’Allah le souhaitera, puis Allah y mettra un terme quand Il voudra.

Puis viendra une royauté tyrannique qui vous gouvernera autant qu’Allah le souhaitera, puis Allah y mettra un terme quand Il voudra. Puis viendra alors un Califat suivant la voie prophétique. » Puis le Prophète se tut.

Cette autre version a le mérite d’être plus simple :

Viendront après moi des Califes, puis des Émirs, puis des Rois, et enfin des tyrans.

Quelqu’un de ma descendance apparaîtra et remplacera l’injustice qui régnait sur terre par de l’équité.

Dans les 2 cas, la fin de l’ère des tyrans constitue un signe de la fin des temps et annonce l’arrivée du personnage clé de l’eschatologie islamique : le Mahdi.

Pour les musulmans, le Mahdi est un personnage légendaire qui préparera le terrain pour l’arrivée de Jésus, le véritable méssie qui achèvera l’Antéchrist à Jérusalem.

Voici comment selon les hadiths, le Mahdi sera sera définitivement reconnu en tant que tel :

« Un différend surviendra à la mort d’un calife et un homme de Médine s’enfuira vers la Mecque. Certains habitants de la Mecque viendront vers lui, l’amèneront de force et lui prêteront serment d’allégeance entre le coin de la Ka’abaet le maqam. Alors, de Syrie, une armée sera envoyée contre lui, mais elle sera engloutie dans le désert entre la Mecque et Médine.

Lorsque les gens verront cela, les hommes les plus pieux de Syrie et les meilleurs hommes d’Irak iront voir cet homme et lui prêteront serment d’allégeance entre le coin de la Ka’aba et le maqam. »

Je laisse aux exégètes le soin de retrouver dans le texte de l’Apocalypse, les versets correspondant à ce Hadith mais on retiendra que le Mahdi sera reconnu en tant que tel par les musulmans après la mort d’un Calife.
Il faut savoir que le terme de Calife peut également désigner à la fois un chef politique et religieux. Ainsi même quelqu’un qui n’aurait pas le titre de Calife pourrait être désigné par ce Hadith. C’est pourquoi certains musulmans ont pensé que le Calife en question pourrait être le roi Abdallah d’Arabie Saoudite récemment décédé.
En vérité, il n’en est rien et la suite de l’exposé vous démontrera pourquoi.

La comète est un signe de l’Heure

Si certains signes sont là les hadiths sont cependant très clairs, le Mahdi n’est censé se dévoiler qu’au moment où apparaîtra une comète et où le même mois, se produirons des éclipses de Lune et de Soleil. On peut présumer sans crainte de se tromper que ces 2 événements sont forcément liés. En d’autres termes, ce sera cette comète qui obscurcira le soleil puis ensuite la lune (comme précédemment je laisse le soin aux exégètes de retrouver quels versets de l’Apocalypse et du Coran s’appliquent à cet événement).

L’équation est donc claire, sans comète il n’y a pas de Mahdi et même si c’était le cas, il resterait entre 7 et 9 ans jusqu’à l’achèvement du cycle actuel.

Tout ce qui a été dit  jusqu’à présent a été extrait du corpus doctrinal de l’eschatologie islamique, cela veut dire qu’aucune théorie novatrice n’a été rajoutée. En principe, les théologiens musulmans savent que nous vivons dans le contexte de la fin des temps mais ne peuvent déterminer si l’Heure finale surviendra dans quelques années ou quelques décennies.

Le moment est venu de faire appel à nos capacités déductives et d’extrapoler ce qui est caché en filigrane des hadiths.

À suivre en deuxième partie…

Publicités