la liberté d’expression à géométrie variable

Alors que le pays tout entier s’apprête, demain 11 janvier, à marcher pour la liberté d’expression, voici qu’un simple camion avec une petite phrase anodine est harcelé par les forces de police ! Absolument aucun média mainstream n’en parle. Les journaleux sont pourtant restés bloqués des heures entières hier et la veille sur des images fixes de Dammartin et Montrouge en spéculant inutilement sur des infos fausses ou incomplètes ! La liberté d’expression est un mythe démocrateux ; ça n’existe pas ! Oui, ça existe pour les blagounettes scato-pornographiques charliesques, mais jamais lorsqu’il est question de vraie politique, d’enjeux économiques. Dès que ça touche aux sujets sensibles, la grosse artillerie se met en place pour traquer les récalcitrants. Preuves en images :

Publicités