L’Armée Ukrainienne va t-elle se retourner contre les néo-nazis au pouvoir à Kiev ?

Alors qu’une colonne de chars lancée par les putschistes pour reprendre la ville de Slaviansk aux insurgés pro Russes a été stoppée par des manifestants près de Kramatorsk (voir la vidéo en lien), avant de sympathiser avec la population puis de faire demi-tour, un expert Russe exprime sur RIA Novosti la possibilité que l’armée Ukrainienne se retourne contre le pouvoir illégitime de Kiev. Selon lui, les officiers seraient particulièrement indignés par le banditisme et l’illégitimité des putschistes. Ce qui expliquerait peut-être l’accord soudain entre les autorités Ukrainiennes et Moscou sur la nécessité d’une désescalade militaire du conflit…

L’armée ukrainienne a déclaré qu’elle n’obéirait pas aux ordres s’ils impliquaient de tirer sur des civils. Le gouvernement de Kiev craint que les militaires organisent un coup d’Etat, estiment les experts interrogés jeudi par RIA Novosti.

Près de 60 soldats ukrainiens envoyés à Kramatorsk en véhicule blindé pour participer à une opération militaire contre les partisans de la fédéralisation du pays ont finalement pris le parti des manifestants.

« Il fallait s’y attendre. Le gouvernement illégitime, le coup d’Etat et le banditisme général indignent les soldats et les officiers. Quand ce gouvernement illégitime leur donne l’ordre de mener une guerre contre leurs propres compatriotes, ces soldats et officiers prennent la bonne décision, la seule qui puisse être prise », déclare le général Leonid Ivachov, ancien commandant de la Direction générale de la coopération militaire internationale auprès du ministère russe de la Défense, dans une interview accordée à RIA Novosti.

 

Il ajoute que certains des commandants qui viennent d’être nommés pourraient faire preuve de plus de détermination mais que la situation s’est déjà renversée en Ukraine.

D’après le général, l’ »euphorie du Maïdan » est passée et le fait qu’aujourd’hui l’armée s’affirme comme la principale force politique du pays était « attendu ». « Aujourd’hui, le gouvernement de Kiev craint que les militaires fomentent un coup d’Etat pour rétablir l’ordre », a déclaré le général Ivachov.

Selon lui, un « général puissant » pourrait prochainement sortir de l’ombre, qui proclamerait l’illégitimité du gouvernement. « Des confrontations ponctuelles sont possibles mais les soldats et les officiers subalternes ne combattront pas », pense-t-il.

Igor Korotchenko, rédacteur en chef de la revue Défense nationale et membre du Conseil public auprès du ministère russe de la Défense, est également de cet avis. Il pense que l’armée ukrainienne n’exécutera pas les ordres criminels venant de Kiev.

« L’armée ukrainienne refusera simplement d’obéir à ces ordres. Aujourd’hui elle passe de facto du côté du peuple et c’est un facteur crucial, qui déterminera à terme la dynamique d’évolution de la situation dans le sud-est de l’Ukraine, où ont lieu des manifestations de masse contre le régime de Kiev », a-t-il déclaré à RIA Novosti.

D’après l’expert, l’armée ukrainienne fait simplement « un choix historique » en décidant de ne pas tirer sur les civils. « Le passage de l’armée ukrainienne dans le camp de l’opposition montre que dans une certaine mesure, l’armée détermine son futur choix politique et ce choix ne sera pas en faveur de Tourtchinov et d’Iatseniouk », ajoute Igor Korotchenko.

Selon lui, le ministère ukrainien de la Défense devrait avoir pour tâche prioritaire de maintenir le contrôle des troupes. « Ce passage du côté de la population et ce refus d’obéir aux ordres crée un précédent et désormais, il est primordial pour le ministère ukrainien de la Défense de rétablir le le contrôle », pense l’expert.

Pour lui, les unités militaires n’ont pas reçu suffisamment de nourriture et des rations de combat envoyées par les USA à titre d’aide humanitaire en Ukraine sont apparues sur le marché noir.

A son tour, le général Evgueni Boujinski, ex-responsable de la direction des accords internationaux auprès du ministère russe de la Défense, estime que l’armée ukrainienne est affaiblie à un tel point qu’elle est incapable de mener une opération militaire. « Dans l’ensemble, l’armée ukrainienne est dans un état déplorable du point de vue opérationnel et de l’attention qui lui était accordée ces derniers temps », a déclaré le général.

Selon lui, le matériel est également dans un état lamentable. « Globalement obsolète et hors service. Les unités opérationnelles sont toutes basées dans l’ouest et dans le centre. Il n’y a pas d’unités particulières dans l’est », a expliqué Evgueni Boujinski.

Source : RIA Novosti

Publicités