Finance : la titrisation fait son retour en force en France

Cinq banques françaises ont créé une société dédiée à la titrisation de créances. Cette dernière a émis vendredi ses premiers titres, adossés à des crédits aux PME et aux ETI, indique fièrement la Fédération bancaire française (FBF) dans un communiqué.

Ces titres de créances garantis, de type Euro Secured Notes (ESN), sont susceptibles d’être utilisés sur les marchés de capitaux, précise la FBF, qui se félicite de l’arrivée de ce nouvel émetteur. Les premières émissions d’ESN ont été réalisées vendredi pour 2,65 milliards d’euros, assorties d’une maturité allant jusqu’à trois ans. Elles seront suivies par d’autres émissions « dans les prochaines semaines ».

Titrisation, quésaco ?

La titrisation consiste, pour les banques, à transformer des créances, comme par exemple des prêts immobiliers, en titres vendus à des investisseurs sur les marchés. Cela leur permet de récupérer des fonds susceptibles d’être injectés dans le circuit financier, sous forme de nouveaux prêts, soutenant ainsi l’investissement et la croissance économique. La Banque de France et la Banque centrale européenne souhaitent promouvoir cette technique tombée en disgrâce depuis la crise des subprime aux Etats-Unis.

Lire la suite de l’article sur lexpansion.lexpress.fr

Publicités