François Hollande reçoit à déjeuner trois économistes qui plaident pour la fin du SMIC

Après Manuel Valls qui souhaite une « carte des régions de France » suivant les recommandations de la Goldman Sachs, la banque la plus dangereuse et la plus puissante de la planète (voir ici) défendue par Sarkozy et BHL entre autres noms, voici que Hollande reçoit des économistes qui souhaitent la fin du SMIC en France, comprenez par là: la baisse des salaires (voir également ici)! Pour certains, cela n’était que spéculation, voir pessimisme, mais les choses mettent du temps à se mettre en place, et on se rapproche à première vue de cela…

Le-crime-ne-paie-pasFrançois Hollande est-il en manque d’idées sociales-libérales ? Les trois économistes Philippe AghionGilbert Cette, et Elie Cohen, récents auteurs de l’ouvrage Changer de modèle, de nouvelles idées pour une nouvelle croissance (éditions Odile Jacob), très critique contre la politique économique conduite par François Hollande depuis 2012, vont en tout cas aller lui glisser leurs conseils sur la manière de réformer la France, mardi 15 avril.

Une rencontre entre François Hollande et ces trois économistes apôtres du social-libéralisme version 2014 figure en effet à l’agenda officiel du président de la République, pour un déjeuner, mardi 15 avril.

Dans leur ouvrage, qui a bénéficié d’un large relais dans les médias, les trois économistes critiquent une France prisonnière d’un vieux logiciel de pensée, de la base à son élite. Ils regrettent par exemple la « doxa keynésienne, utile en son temps, (qui) n’est plus vraiment adaptée au contexte d’une économie mondialisée« .

Ils n’hésitent pas, également, à bousculer quelques croyances de gauche, en réclamant, par exemple, la fin du SMIC.

 

Ils écrivent ainsi :

En constituant un obstacle à l’amélioration des revenus des personnes qui ne parviennent pas à trouver un emploi ou à augmenter leur nombre d’heures de travail, le SMIC se retrouve en réalité contre certains de ceux qu’il est censé protéger.

Sur ce point, ils rejoignent les prises de positions successives des socialistes Pascal Lamy, ou Hubert Védrine.

Si François Hollande cherche des idées iconoclastes, voilà un déjeuner qui devrait assurément lui en fournir.

Source: lelab.europe1.fr

Publicités