Un groupe de recherche sur la sexualité lié à la pédophilie obtient l’accréditation de l’Onu

http://c-fam.org/en/francais/volume-16/7697-un-groupe-de-recherche-sur-la-sexualite-lie-a-la-pedophilie-obtient-l-accreditation-de-l-onu

NEW YORK, 24 janvier (C-FAM) Un groupe de recherche, dont les résultats sont basés sur les données de pédophiles, et qui a été à l’origine de la révolution sexuelle aux Etats-Unis, vient d’obtenir l’accréditation officie des Nations Unies.

Le tristement célèbre Kinsey Report a servi à justifier des attitudes libérales de la part des autorités vis-à-vis des délits et crimes perpétrés à l’encontre de femmes et d’enfants. Il a aussi influencé l’ « éducation sexuelle complète », dans le cadre de laquelle on enseigne aux petits enfants ce que sont les actes sexuels.

Le Kinsey Institute vient de recevoir la réponse du comité de l’Onu compétent pour les accréditations officielles. Cette accréditation arrive à point nommé, lorsque les lobbies de l’IVG militent pour que l’éducation sexuelle complète deviennent un des plus importants piliers de la politique de développement de l’Onu.

Alfred Kinsey a affirmé que les enfants ont une sensibilité sexuelle dès l’enfance. Pour faire de telles affirmations, il s’est fondé sur des détails fournis par des personnes qui avaient eu des contacts sexuels avec des enfants, qu’il a répertoriés dans son livre Sexual Behavior in the Human Male.

Une de ses sources a livré les détails de ses abus sexuels de 1917 à 1948. Ils sont listés dans le tableau 34 de son livre. Il fait la liste du nombre d’ « orgasmes » d’enfants âgés de 5 mois à14 ans.

L’homme définit l’orgasme comme des « convulsions violentes », « sanglots ou pleurs plus violents, parfois accompagnés de beaucoup de larmes ( en particulier parmi les plus jeunes enfants ), « douleur insoutenable », ou l’enfant « se bat pour échapper au partenaire et essaie violemment d’éviter l’orgasme, bien qu’il tire un plaisir certain de la situation ».

Une autre source de Kinsey dans les année 1943, était un officier allemand nazi, Fritz von Balluseck, condamné en 1957 pour les viols qu’il avait perpétrés sur des mineurs pendant plus de 30 ans. Pendant l’audience, le juge aurait déclaré « j’ai eu l’impression que vous aviez violé les enfants pour impressionner Kinsey et lui fournir des données ».

Kinsey affirme que 95% de ces hommes ont commis des délits sexuels afin que la société redéfinisse ce qui est « normal » et réduise les peines attachées aux crimes sexuels. Il a témoigné au nom des pédophiles, et son travail a contribué à la libéralisation des législations sur les crimes sexuels.

« Bien sûr, nous savions lorsque nous avons interviewé les pédophiles qu’ils poursuivraient leurs activités, mais nous n’avons rien fait contre ça, déclarait à la presse Paul Gebhard, un des associés de Kinsey. Aucune recherche sur la question n’aurait été disponible si nous les avions dénoncés. »

Gebhard, qui est devenu directeur du Kinsey Institute, a déclaré plus tard « C’était illégal et nous le savions, et c’est pour ça que tant de personnes était furieuses ».

Kinsey a promis « l’anonymat à ses informateurs », et a évité « tout jugement de valeur sur leur comportement », a déclaré John Bancroft, directeur du Kinsey Institute.

Une autre victime d’une des sources de Kinsey s’est révélée au public. Lorsque “Esther White” (son pseudonyme) avait 9 ans, elle a trouvé un morceau de papier chez elle « et mon père cochait les cases de ce qu’il me faisait ». Après l’entrevue entre Kinsey et Esther, Kinsey a donné un chèque de 6000 dollars à son grand-père.

En 1964, le Kinsey Institute a lancé SIECUS pour promouvoir l’idéologie de Kinsey par le biais de l’éducation sexuelle. SIECUS a déjà obtenu l’accréditation de l’Onu et est déjà très influent. SIECUS’ Comprehensive Sexuality Education enseigne à des enfants de 5 ans la masturbation, et leur fait croire qu’adopter un comportement sexuels avec d’autres personnes est preuve d’affection.

L’institut Kinsey fournit des bourses en l’honneur de John Money, un pionnier de la théorie du genre, responsable du « changement de sexe » d’un enfant dont il parle dans son livre, The Boy Who Was Raised As a Girl (le garçon éduqué comme une fille). Ce garçon a fini par se suicider. La clinique Money sur l’identité de genre du Johns Hopkins Hospital a été fermée par son successeur.

Le lobby homosexuel ILGA s’était vu retirer son accréditation de l’Onu en 1993 à cause de ses liens à des groupes promouvant la pédophilie

Un document de Wiki-leaks intitulé “Pedophilia Certification,” montre que les Etats-Unis ont fait une « révision complète » de la liste des organisations accréditées en 2010. Et les agences de l’Onu ont certifié qu’aucune des organisations accrédités ne promeut ou ne soutient la pédophilie.

Publicités