Abolir l’Eurodictature occidentaliste Libérer et continuer la France !

Libérer et continuer la France !

Le Comité Valmy présente à ses amis et aux visiteurs toujours plus nombreux de son site ainsi qu’au peuple de France entré en résistance, ses meilleurs vœux de bonne et heureuse année 2014, malgré les lourdes nuisances générées par François Hollande et son pouvoir compradore et vassalisé.

Face à l’Euro dictature et aux menaces de guerre occidentalistes et franco-saoudiennes au Moyen Orient, nos vœux sont nécessairement plus que jamais, des vœux de combat appelant en priorité à :

 

• Imposer la paix au couple Hollande – Fabius. Ces sociaux-démocrates sionistes et atlantistes se sont en effet affirmés dans l’agression contre la Syrie souveraine, avec leurs complices saoudiens, comme étant les pires fauteurs de guerre, au sein de la camarilla constituée par les dirigeants impérialistes et leurs agents.
• Rétablir en France la souveraineté populaire et la démocratie qu’elle conditionne ;
• Restaurer notre indépendance nationale dont l’abandon se traduit, particulièrement, par une régression sociale généralisée et toujours plus dure pour les victimes de l’oligarchie financière, c’est-à-dire pour l’immense majorité des Français.
• Organiser la sortie de l’euro, de l’Europe germano-américaine et de l’OTAN.

 

La raison d’être du Comité Valmy, définie dès le combat contre la ratification du traité de Maastricht, est de contribuer à l’union du peuple de France. Dès cette époque, notre démarche s’est développée en prenant exemple sur la Résistance et en nous référant à son esprit et au rassemblement patriotique et anti-nazi dans la France occupée, à la démarche de Jean Moulin et à l’action du Conseil National de la Résistance. Nous proposons l’actualisation du programme du CNR, dont les principes sont, encore aujourd’hui, profondément modernes.

 

Le Comité Valmy est armé d’une confiance sans faille dans la capacité du peuple de France à s’unir afin de mener la lutte de libération nationale et d’émancipation sociale qui ne manquera pas de progresser au cours de cette nouvelle année.
Le développement de ce combat permettra à la France Républicaine de maîtriser à nouveau son destin et aux générations futures, de continuer la France.
Notre peuple est l’héritier d’une longue et riche Histoire nationale. En particulier, il conserve dans sa mémoire collective les expériences et les enseignements de la Révolution Française, de la Commune de Paris et de la Résistance patriotique et antinazie. Il ne se laissera jamais réduire en esclavage et saura tracer le chemin de la libération nationale à nouveau nécessaire, et de l’émancipation sociale qu’elle permettra.

 

Un rassemblement de renouveau républicain et national, sur la base d’un compromis historique anti-oligarchique et progressiste, est de nos jours objectivement possible et nécessaire. Cette alliance destinée à isoler l’oligarchie financière en mobilisant la convergence de tous ceux qu’elle agresse, est par nature extrêmement large. Elle concerne et peut allier autour de la classe ouvrière et de la paysannerie laborieuse, l’essentiel du monde du travail, c’est-à-dire les salariés en général, les artisans, les travailleurs des professions libérales, les patrons de la plupart des PME/PMI, ainsi que l’essentiel des intellectuels et le secteur de la culture débarrassés des franges irrécupérables, volontairement prostituées à la finance qui n’a pas de patrie et à l’idéologie dominante qu’elle diffuse.

 

Aujourd’hui le pouvoir de la social-démocratie néo libérale, occidentaliste, liberticide, belliciste et anti nationale, devient de plus en plus illégitime aux yeux du peuple nation. Depuis des décennies la fausse gauche socialiste, avec la complicité de ses alliés de la droite réelle, mène au nom de l’intégration européenne, une politique erronée, dont les conséquences économiques et sociales sont catastrophiques. Elle entend poursuivre et aggraver cette politique délétère et prétend maintenant piller le peuple pour renflouer les banques. Elle se déconsidère toujours davantage aux yeux des Français qui, le plus souvent, ne sont plus dupes de ses discours démagogiques. Ce rejet populaire de la social-démocratie apparaît comme un élément nécessaire, qui sera déterminant dans la lutte pour rétablir la souveraineté populaire et nationale.

 

Même s’il en abuse, le pouvoir de François Hollande n’est pas fondé sur une adhésion populaire. Il est le résultat d’une élection par défaut découlant, pour une partie significative des citoyens, du profond rejet de son prédécesseur Nicolas Sarkozy (l’autre représentant du tandem UMPS) lors de cette élection présidentielle. Le retour de Sarkozy ou d’un autre représentant de la droite européiste et atlantiste, lors d’une nouvelle alternance du pareil au même, doit dès maintenant être une perspective rejetée car, l’expérience l’a démontré, les deux pôles de l’UMPS appliquent à quelques nuances près le même programme commun européiste, celui de la finance mondialisée.

 

Pour le Comité Valmy, l’avenir est à construire dans la mobilisation populaire, dans l’édification, pluraliste et contre l’oligarchie financière, d’un rassemblement républicain patriotique et social. Ce rassemblement est destiné à devenir majoritaire, à travers l’organisation d’une nouvelle résistance et l’action, jusqu’à la victoire, pour libérer la France et assurer sa pérennité !

 

Claude Beaulieu, pour le Comité Valmy
Le 1er janvier 2014

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article4198

Publicités