Rabbins de la Torah VS « Sionisme révisionniste »

la Torah et sa Tradition : Vocation des Juifs à être un peuple saint et royaume de prêtres (Exode 19.6), d’accepter les conditions divines concernant l’Exil et la Dispersion (Talmud Traité Kessuboss 110a), d’être des sujets ou des citoyens loyaux, œuvrant pour le bien-être de la société (Prophète Jérémie 20) avec la mission historique d’œuvrer pour l’établissement du Royaume de Dieu sur Terre. Ce qui est tout le contraire du Sionisme des buts et de sa pratique.

Tout comme il y a une diversité parmi les Juifs, il y a une diversité dans l’approche et la pratique de l’antisionisme de la Torah.

Nos références « théologiques » principales sont des Rabbins de l’école de « Thora im Dérekh Éretz » :

Samson Raphael HIRSCH (1808-1888)

Mendel HIRSCH (1833-1900)

Salomon BREUER (1850-1926)

Raphael BREUER (1881-1932)

Joseph BREUER (1882-1980)

Pinchas KOHN (1867-1942)

Leo BRESLAUER  (1894 – 1983)

Simon SCHWAB (1908-1993)

 

Pour plus de références, consultez l’ouvrage « Au nom de la Torah, une histoire de l’opposition Juive au Sionisme »

http://www.amazon.fr/Au-nom-Torah-histoire-lopposition/dp/2763780245

Rabbin Dr. Raphaël BREUER:

             (1881-1932)

« Ne vous laissez pas empoisonner

votre amour de la patrie par la phraséologie sioniste »  

 

« Lettres d’épigones », Septième lettre, p.43

Ces magnifiques paroles rabbiniques, honnêtes et flamboyantes, qui ressemblent à une maxime programmatique, figurent dans le livre du Rabbin Dr. Raphael HIRSCH « Sous son drapeau, Une contribution à l’appréciation du Rabbin Samson Raphael HIRSCH » (1908). Ce livre rabbinique allemand faisait partie du programme d’étude de Yechouroun Judaïsme contre Sionisme pour l’automne et l’hiver de l’année Juive 5769 (2008-2009)

Klik op de afbeelding om de link te volgen

Rabbin Yehoshua Leib DISKIN

(1818-1898)

 

EXCOMMUNIEZ LES SIONISTES!

« Les rabbins de la génération devraient se rassembler et excommunier les Sionistes du Peuple Juif. Ils devraient interdire leur pain et leur vin ainsi que les mariages avec eux, tel que nos Sages le firent avec les Samaritains.

Je suis sûr que si nous ne faisons pas ce pas, le Peuple Juif va finalement le regretter »

(Ecrit rabbinique Mara D’ara Ysroél Vol.2  p.43)

 

 

 

 Klik op de afbeelding om de link te volgen

Rav Samson Raphael HIRSCH

(1808-1888)

PATRIOTISME, OBLIGATIONS CIVIQUES  DES JUIFS ENVERS LES ETATS OU NOUS VIVONS ET INTERDICTION FORMELLE DE DOMINER LA TERRE SAINTE POUR TOUTE LA DUREE DE L’EXIL ET DE LA DISPERSION

 «…Etant affligés par la perte de cet Etat [celui de l’Antiquité], nous regrettons le péché qui l’a causée, nous prenons à cœur la rudesse qui nous est advenue en pérégrination comme correction paternelle visant notre amélioration. Nous regrettons les manquements dans l’application de Thora qui ont causé cette ruine. Si dans nos prières et souhaits, notre espoir va vers la réunification dans le Pays, ce n’est nullement pour briller là-bas comme Etat parmi les Etats, mais bien en vue d’être réunis pour y accomplir notre vocation spirituelle en appliquant la Thora dans le Pays et sur le sol qui nous a été promis, accordé et promis de nouveau. Précisément, cette vocation spirituelle religieuse nous impose : tant que Dieu ne nous appelle pas vers là-bas, de vivre et de travailler avec amour de la patrie, là où Il nous a désignés, d’y rassembler nos forces physiques et mentales, nos biens et tout le noble contenu de l’action de Ysroél, pour contribuer au bien-être de l’Etat qui nous a accueillis; En vue du pays lointain, uniquement l’affliction, les souhaits et l’espoir nous sont permis.  Nous sommes obligés d’attendre la réalisation de cet espoir par l’accomplissement fidèle de tous les devoirs de Ysroél ; mais il est nous interdit d’acquérir la réunification ou la possession du pays par un moyen extérieur quel qu’il soit. – Trois Serments, disent les Sages, ont été imposés par Dieu, lorsqu’Il envoya Ysroél en pérégrination : 1) que les fils de Ysroél n’essayent jamais de rétablir leur Etat par eux-mêmes  2) qu’ils ne deviennent jamais infidèles envers les Etats qui les ont accueillis 3) que les Etats ne les oppriment pas excessivement (Talmud, Traité Kesuvoss 111,1) – Les chroniques historiques témoignent au sujet de l’application des deux premiers serments, quant à celle du troisième, les Etats doivent se jugent eux-mêmes. »

 Extrait de Haurèw, essais sur les devoirs de Ysroél dans la Dispersion, Chapitre 96, § 608 Devoirs de sujets et de citoyens. (1837, en langue allemande)

 

Dans la voie du Rabbin S.R. HIRSCH : Les Juifs qui s’en tiennent avec droiture, honnêtement et en connaissance de cause à la Thora ne peuvent  en aucun cas être sioniste ou même faire des compromissions  avec le Sionisme.

Dans son commentaire sur le verset Genèse 18,1, notre Grand Rabbin Samson Raphael Hirsch ז »ל insiste sur le fait qu’Abraham notre père, immédiatement après sa circoncision, cherchait à faire l’hospitalité, et ceci envers des voyageurs païens incirconcis, pour la simple raison qu’il n’y en avait pas d’autres. Pour le Grand Rabbin Hirsch, cet esprit d’’humanité est l’exemple à suivre auquel on reconnait les véritables enfants d’Abraham. Voilà qui est bien contraire, extrêmement opposé aux propos pseudo talmudiques, blasphématoires envers les Palestiniens et autres non-Juifs de la part des rabbins sionazis du genre Ovadia Yosef et ses comparses exécrables.

 Klik op de afbeelding om de link te volgen« Le Sionisme est une malédiction ! » Rabbin Mordekhaï Gifter
Le Rabbin Mordekhaï Gifter, Rosh Yeshivah de la Yeshivah de Telshe, dans l’état de l’Ohio, Etats-Unis a déclaré le 16 octobre 2011 :« Nous savons la vérité. La vérité est que le Sionisme est une malédiction, et c’est comme ça. Le Sionisme est meurtrier ! Et c’est ce qu’il est réellement, parce que c’est vrai ! Qui jeta à la mer les Juifs qui désiraient voyager en Erets Yisroel [Israëx, ndlr] en 1941 pour échapper aux Nazis ? Qui a fait couler le bateau « Patria » qui contenait près de 1000 Juifs à son bord ? QUI ? Les Nazis ? NON, les Sionistes l’ont fait ! Oui, les Sionistes ! Comment appelez-vous cela ? N’est-ce pas un meurtre ? Ce sont des meurtriers !!! 

Donc pour défendre les intérêts du Sionisme (laisser les Juifs mourir en Europe pour avoir un état), il est permis de tuer d’autres Juifs ? Ces Sionistes n’ont-ils pas dit publiquement que les Juifs d’Europe sont les « Korbanot » (sacrifices) que nous devons apporter sur l’autel afin d’avoir un état « Juif » en Erets Yisroel, ‘Hass V’Shalom ? L’ont-ils dit, oui ou non ? N’ont-ils pas imprimé cela, noir sur blanc, afin que tous puissent le lire ? Cet homme appelé « Yits’hok Greenbaum » (du Congrès Sioniste International) n’a-t-il pas déclaré à Varsovie que tous les Juifs religieux devaient être jetés dans l’océan ? Et tout cela à cause du Sionisme ! Et il n’eut même pas honte de ses paroles !

 Je vous pose la question suivante : Est-ce que c’est cela la justice ? Est-ce que c’est cela être bon ? Est-ce que c’est cela être généreux ? C’est du MEURTRE ! Sans aucune excuse, c’est du meurtre ! Dieu vient et nous punit, et Il nous a dit que si nous amenions de tel « Esav » au milieu de nous, c’est à dire des gens opposés à la Torah, à la religion, à tout ce qui est Juif, alors nous tendons la perche aux nations qui, à cause de ces Juifs hérétiques au milieu de nous, commenceront à nous appeler « Racistes », « Assassins », « Terroristes » ! Nous sommes appelés « assassins » par les nations, car ils [les Sionistes] tuent des femmes et des enfants. Les non-Juifs disent cela et cela a un impact sur nous, et à cause de cela, nous pleurons amèrement. C’est TERRIBLE ! Comment les non-Juifs peuvent-ils parler ainsi du peuple Juif ? (Tout cela est de la faute de ces hérétiques. »

Klik op de afbeelding om de link te volgen

VA-YOËL MOSHE

Premiers mots du verset  21 au chapitre 2 du Livre de l’Exode (שמות).

ויאל משה לשבת את-האיש ויתן את-צפרה בתו למשה:

–        Traduction du Rabbinat français : « Moïse consentit »

–        Traduction du Rabbin Samson Raphael Hirsch « Moses entschloß  sich – Moïse se décida

Il est habituel que les rabbins intitulent leurs écrits par des extraits de versets bibliques, souvent des acronymes de leurs noms.

VaYoël Moshé est l’appellation que le Rav Yoël TEITELBAUM (1887-1979), Rebbe du mouvement hassidique de Satmar, de mémoire bénie, a donnée à son ouvrage fondamental, écrit dans les années cinquante, contre le sionisme religieux et ses séducteurs agoudistes.

ויאל משה, VaYoël Moshé, est une étude érudite talmudique faisant le Pilpoul (polémique savante se servant d’arguments contradictoires, à la limite de la réfutation ) et réfutant les sophismes des agents religieux et pieux du sionisme. Cet ouvrage s’adresse à un public érudit en études talmudiques. Il a été popularisé parmi les hassidim du Rebbe. A cette fin, une traduction abrégée (les Pilpoulim les plus difficiles en moins) a été publiée en Yiddish. Pour lire l’original, il faut bien maîtriser l’Hébreu et l’Araméen.

L’ouvrage est composé de trois essais.

  • , le premier, le plus volumineux,מאמר שלש שבועות a pour sujet « Les Trois Serments » (Talmud, Traité 111a כתובות). Avant la venue du Messie il est interdit de s’établir en masse en Terre Sainte ; d’y établir un Pouvoir « avant le temps » ; de se révolter contre la Puissance non-Juive qui occupe la Terre Sainte, durant la période d’Exil.
  • ,  le deuxième essai, מאמר ישוב ארץ ישראלa pour sujet les conditions à remplir par un homme Juif de sainteté extraordinaire qui pense – à titre individuel – devoir « s’établir en Terre Sainte » durant la période d’Exil.
  • , le troisième essai, מאמר לשון קודשa trait à « La langue Sainte », dirigé contre le ‘néo-hébraïsme’ Iwrit. L’Hébreu en tant que langue sacrée doit rester réservé à l’usage de l’Etude et de la Prière, ne pouvant être avili au niveau de langue profane, vernaculaire. C’est aussi pour cette raison que les milieux hassidiques cultivent le Yiddish.

Tant la personnalité du Rebbe de Satmar que son ouvrage « VaYoël Moshé » sont devenus symboles et références de premier rang chez d’autres Juifs antisionistes de Thora, dont les Netureï Karta.

 

Publicités