1961 : discours de John F. Kennedy sur les « sociétés secrètes »

27 avril 1961 : discours du président John F. Kennedy devant l’association des éditeurs de la presse des États-Unis :

JFK : la FED pille les USA

La direction du Bureau du Président a été utilisée pour fomenter un complot pour anéantir la liberté des Américains, et avant que je ne quitte le Bureau, je dois informer les citoyens de ces conditions.

Président John Fitzgerald Kennedy (1917-1963)

JFK tenta de réformer la FED et le Dollar. Le dollar est émis non pas par le gouvernement des États-Unis, mais par la FED, qui est contrôlée par des banques privées.

La FED met à disposition du gouvernement de l’argent et, en contre-partie, encaisse largement des intérêts et prélève des impôts. De plus, les obligations émises par le gouvernement donnent à la FED un droit de gage, public et privé, sur l’ensemble des biens/fonds des États-Unis.

Le président John F. Kennedy tenta le 4 juin 1963, après Abraham Lincoln, de transformer la FED en édictant un décret présidentiel (« Executive Order 11110 ») par lequel le gouvernement US retrouvait un pouvoir inscrit dans la Constitution, celui de créer sa monnaie sans passer par la Réserve Fédérale.

Cette nouvelle monnaie, gagée sur les réserves d’or et d’argent du Trésor, rappelait les greenbacks et le coup de force du Président Lincoln.

Les conséquences de l’Executive Order n° 11110 étaient énormes. En effet, d’un trait de plume, J.F. Kennedy était en passe de mettre hors jeu tout le pouvoir que les banques privées de la FED s’étaient arrogées depuis 1816 et qu’elles détenaient officiellement depuis 1913.

Car si, dans un premier temps, les deux monnaies avaient circulé parallèlement, la monnaie d’État, gagée sur les réserves d’argent, aurait fini par terrasser la monnaie créée ex-nihilo par les banquiers. Cette nouvelle monnaie aurait considérablement diminué l’endettement de l’État, puisqu’elle éliminait le paiement des intérêts.

et assassiné en Novembre ….

Publicités