Peillon, la maçonnerie, la kabbale et l’illuminisme

Vidéo à voir d’urgence, d’une grande gravité et qui prouve 7 ans de travaux sur la question du complot judéo-maçonnique !!! La minute 5 est magique, autant que peut l’être un rabbin frankiste en train de s’essayer au golem… Ce type est complètement fou, il est timbré ! Il ose tout et personne ne lui ordonne de la fermer vu le niveau catastrophiquement bas et dépravé de nos élites ! À la minute 3, il parle de baptiser laïquement les enfants sauf que lui le fait à la synagogue de la place des Vosges ! Quel hypocrite, agent de la subversion.

« La Vérité israélite » :
Ce journal juif a publié en 1861 un point de vue intéressant sur la Franc-Maçonnerie, (Tome V, page 74) : « L’esprit de la Franc-Maçonnerie, c’est l’esprit du Judaïsme dans ses croyances les plus fondamentales. Ce sont ses idées, c’est son langage, c’est presque son organisation. L’espérance qui éclaire et fortifie la Franc-Maçonnerie est celle qui éclaire et fortifie Israël. Son couronnement sera cette merveilleuse maison de prière de tous les peuples, dont Jérusalem sera le centre et le symbole triomphant. »

Bernard Shillmann :
Dans « Hébraic influences on masonic symbols », Bernard Shillmann tient les propos suivants : « J’espère avoir suffisamment prouvé que la Franc-Maçonnerie en tant que symbolisme, repose entièrement sur une formation qui est essentiellement juive. »

Isaac Wise :
Ce rabbin a déclaré, dans « The Israelite of America » du 3 août 1866 : « La Franc-Maçonnerie est une institution juive dont l’histoire, les degrés, les charges, les mots d’ordre et les explications sont juifs du commencement à la fin. »

Bernard Lazare :
« Il est certain qu’il y eut des Juifs au berceau de la Franc-Maçonnerie. Certains rites prouvent qu’il s’agissait de Juifs cabalistes. »

« The Jewish Historical society »
D’après cette société d’histoire juive (Source :Transactions of Vol 2, page 156) :
« L’écusson de la Grande Loge d’Angleterre est entièrement composé de symboles juifs ».

« The Free Mason Guide »
Dans cet ouvrage publié à New York en 1901, on apprend que : « Les Francs-Maçons érigent un édifice dans lequel le Dieu d’Israël vivra pour toujours ».

« Encyclopedia of Freemasonry »
Dans cet ouvrage publié à Philadelphie en1908, on apprend que : « Chaque loge est, et doit être un symbole du temple juif ; chaque maître dans son fauteuil, un représentant du roi juif ; chaque Franc-Maçon, un représentant du travailleur juif. »

Rudolph Klein,
S’exprimant dans « Latomia », du 7 août 1928, une publication maçonnique, Rudolph Klein déclare : « Notre rite est juif du commencement à la fin : le public devrait se douter que nous avons des liens directs avec la juiverie. »

Rev. S. Mac Gowan
Dans « The Free-Mason » de Londres, publié le 2 avril 1930, cet ecclésiastique déclare : « La Franc-Maçonnerie est fondée sur l’ancienne loi d’Israël. Israël a donné naissance à la beauté morale qui forme la base de la Franc-Maçonnerie. »

« Le Symbolisme »
Extrait de ce journal maçonnique, (Paris, juillet 1928) : « La tâche la plus importante du Franc-Maçon est de glorifier la race juive. Vous pouvez compter sur la race juive pour dissoudre toutes les frontières. »

« The Jewish Tribune »
Journal publié à New York. Extrait de l’édition du 28 octobre 1927, Vol. 97, N°18 : « La Franc-Maçonnerie est basée sur le Judaïsme. Eliminez les enseignements juifs du rituel maçonnique et que reste-t-il ? »

« L’Encyclopédie juive »
Edition de 1903, Vol. 5, page 503 : « Le langage technique, le symbolisme et les rites de la Franc Maçonnerie sont remplis d’idées et de termes juifs… Dans le rite écossais, les dates des documents officiels sont désignés suivant le calendrier et les mois de l’ère juive et on fait usage de l’ancien alphabet hébraïque. L’influence du Sanhédrin Juif est plus grande que jamais aujourd’hui dans la Franc-Maçonnerie

bonus :

16 octobre 2013

Une sténographe du Congrès américain monte à la tribune

pour dénoncer la franc-maçonnerie

Incident peu commun à la Chambre des représentants aux États-Unis : le mercredi 16 octobre, vingt-quatre heures avant la date limite de relèvement du plafond de la dette, Dianne Reidy, sténographe, prend la parole et dénonce la mainmise des francs-maçons sur la Constitution.

« Il ne sera pas moqué ! Il ne sera pas moqué ! Notre nation n’est pas guidée par Dieu, elle ne l’a jamais été. Sinon, notre Constitution n’aurait jamais été écrite par des francs-maçons, ils vont contre la volonté divine. Personne ne peut servir deux maîtres ! », a-t-elle déclaré.

Elle sera finalement évacuée par la sécurité du Capitole. Selon le Washington Post, la femme a été entendue par la police, puis transportée à l’hôpital pour une évaluation de sa santé mentale.

http://rutube.ru/video/090a93bf98f51e7ee76d9c8fee6d547c/

Publicités