Soumission

La chancelière allemande, Angela Merkel, a annoncé au cours de la semaine précédant les élections fédérales que la sécurité de l’État d’Israël faisait partie de l’ethos national de l’Allemagne.

Au cours d’une interview pour l’édition du 13 septembre de Jewish Voice for Germany, Merkel – interrogée sur la menace nucléaire iranienne envers Israël – a déclaré :

« Cela signifie que nous ne serons jamais neutres et qu’Israël peut être certaine de notre soutien lorsqu’il s’agit d’assurer sa sécurité. C’est la raison pour laquelle j’ai également dit que le soutien de l’Allemagne à la sécurité de l’État d’Israël faisait partie de notre ethos national, notre “raison d’être [1]”. »

Elle a catégoriquement rejeté la légitimité de l’antisionisme, en disant :

« Pour ceux qui partagent mon avis selon lequel les juifs en tant qu’État ont le droit à l’auto-détermination, le sionisme en tant que mouvement national du peuple juif est l’incarnation suprême de ce droit même, que ses opposant désirent nier. »

Quid surtout des pays et des politiques qui ne baissent pas leur froc devant le lobby  (qui n’existe pas bien sur)  ??

4157f-d25c325a9litd2527opinion

Publicités